Cher domaine of the Bee,

Rien ne nous destinait à cette idylle.

D’abord mon allergie aux hyménoptères
Ensuite le Grenache…et bien oui je peux bien te l’avouer à toi qui t’y connais en vin et en Grenache, mon truc à moi c’est la Syrah. Le Grenache c’est moins mon truc pas assez de tanin, et souvent des fruits trop mûrs je le préfère sur les terroirs de Priorat.

Mais tout ça c’était avant et c’était sans compter sur ce qui nous rassemble Londres, le vin et donc la London Wine Fair en ce mois de Mai 2016.

3 cuvées du domaine of the bee

Heureusement et sans vouloir faire de mauvais jeux de mots je suis piquée d’un mauvais défaut, la curiosité. Alors en voyant cette étiquette, toute neuve, de ta cuvée B-Side, il a bien fallu que j’y trempe mes lèvres. Et là boum, badaboum, le cul par terre. Tout y était!Le fruit, cette bonne fraise Mara bien mûre, bien rouge, juteuse, sucrée à souhait mais aussi, et c’est là toute la différence, le végétal, les herbes sèches, la garrigue, et puis l’équilibre, la tension. Un vin qui évite les débordements confiturés d’un cépage chaud en alcool. Un vin qui montre une belle maîtrise de la maturité du raisin et du démarrage de la fermentation.

vignoble du domaine of the bee grenache

Justin et Amanda Howard n’ont pas que l’humour anglais, ils ont le bon goût anglais pour des vins tout en finesse et en tension. Leurs cuvées en grenache vont du vin simple (Domaine of the Bee) à l’extraordinaire « Les genoux » qui reprend l’expression chère aux britanniques pour définir le meilleur d’un travail, ces 2 cuvées associent avec brio le Grenache noire et le Carignan quand leur 2 cuvées blanches Hart of Gold (Pétillant) et Field of the Bee associent le grenache gris au blanc. On l’aura compris c’est la célébration de la grenache ici.

Le domaine se situe au sud de l’Agly près de Maury, en pays Cathares, en côtes Catalanes, il y fait très chaud, et les vignobles Coume du Roy, bac de Genièvre et La roque sont composés de calcaire et schistes, c’est 1.4 hectare de production de bonheur. Des vignes jeunes qui côtoient des vignes centenaires.

Schistes, grenache et côtes catalanes

 

Cher domaine of the Bee je veux terminer ici en ajoutant un autre merci: Merci de ne pas avoir choisi la voix des vins doux naturels, merci de rendre hommage à cette appellation si belle et pourtant encore trop peu connue, merci d’être en côte catalanes et rendre leurs armes de noblesse aux carignan et aux grenaches de toute couleur.

Justin, Amanda et leur fils vivent toujours sur Londres, vous pouvez suivre les aventures du domaine of the bee sur leur page facebook. Richard Case du Domaine de Pertuisane puis depuis 2012 Jean Michel Lafage les aide dans la fabrication des vins. Ceux-ci varient encore d’un millésime à l’autre, le métier de vigneron s’apprend avec l’expérience.

%d blogueurs aiment cette page :