Comment ?! Vous n’aviez pas assez de personnes pour partager cette bouteille et vous voilà avec cette question qui vous tord les boyaux ?! La bonne réponse, c’est le moins de temps possible. Car le danger qui guette votre nectar, c’est l’oxygène. Comme le fer rouille, votre vin s’oxyde puisqu’il est vivant, on vous le dit. Vous n’aviez pas prévu de boire autant ? Pas de panique, Tata Stéph va vous donner des conseils :
* On commence par le vin blanc avec ou sans bulles : le mettre au réfrigérateur. A l’abri de la lumière, à basse température et dans un endroit fermé, ça va tout de suite mieux. Idéalement, rebouchonnez la bouteille, avec la mode des bouchons en verre vous devez avoir ça chez vous et ça fonctionne bien. Sur les bulles, utilisez un bouchon à conserver le Champagne, ceux qui se clipsent. Votre Champagne tiendra ainsi jusqu’au lendemain, votre vin blanc jusqu’à 4 jours sans se modifier. Après, une légère oxydation pourra apparaître et parfois c’est sympa.
* Votre vin est rouge, et en plus il commence à faire chaud… Si vous avez un appareil qui enlève l’air de la bouteille, c’est le moment de l’utiliser ; la plupart du temps, les vins sont conditionnés en atmosphère neutre, le fait d’enlever l’air mime cet effet, mais ce n’est pas aussi parfait. On peut aussi utiliser un autre système plus cher, celui où vous appliquez un gaz d’Argon sur le vin. Votre vin tiendra dans ce cas 3 jours, au plus. Mais surtout ne le jetez pas, surtout si c’est de la bonne qualité, car il y a plein de façons d’utiliser votre vin passé : D’abord le classic vinaigre maison, puis l’utilisation en cuisine, pour déglacer, acidifier, en faire une lie de vin pour assaisonner vos poivrons confits…
Blanc comme rouge, le vin se consomme sous toutes ses formes.

Nouveau Carnet de Dégustation by Déjeunons sur l'Herbe Rejeter

%d blogueurs aiment cette page :